Les aides des villes pour les étudiants

Nous avons posé dans des pages gérées par l’association villes et régions de France une question sur les aides que peuvent recevoir des collectivités territoriales les étudiants en situation de précarité.

Les résultats :

http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10152569602020694&id=181701900693
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151465778048130&id=78539203129
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151346151804576&id=83378019575
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151525557190996&id=107860880995
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151500373279497&id=95803144496
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151334429111242&id=86687011241
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10151360436529753&id=99126789752

Voici 2 témoignages reçus sur nos pages qui nous ont amenés à poser cette question:
Pour répondre à votre statut je vais vous conter mon histoire. Je sui originaire d’une petite ville, afin de continuer mes études j’ai du aller à la grande ville. Étant l’aîné ma mère ne pouvait me venir en aide, j’ai vite compris que mes études seraient un long chemin de croix. Ne bénéficiant pas d’aide ni de bourses j’ai pleurer en payant les frais d’inscription exorbitant de la fac ( service public et gratuit ah vraiment ?) puis fallait prendre un appartement et les frais continuèrent à s’ajouter a la longue liste. Toute mes économies y étaient passées, j’ai donc du prendre un travail a coté pour subvenir à mes besoins non plutôt pour survivre.
2 ans plus tard cela m’a coupé de ma vie sociale de ma famille. Le luxe d’un canapé et d’une télévision je n’ai pas connu. Aujourd’hui j’ai été obliger de mettre mes études entre parenthèse pour pouvoir payer mes factures sinon je devenais un étudiant sdf ….
J’ai 22 ans, 2 années de fac, des dettes et je travaille a Mcdo.
J’avais cru que si je faisais des études j’aurai une vie meilleure mais non aujourd’hui entre vivre dans la rue et continuer mes études et vivre au chaud j’ai fait mon choix !!!!
Si je pouvais je porterais plainte contre l’état français pour non assistance a personne en danger.
Messieurs vous qui êtes au pouvoir faites quelque chose votre jeunesse est en danger !!!!
Bonsoir,
Pour répondre à votre statut, je vais parler aux noms de bons nombres d’étudiants.
Je suis en dernière année de droit, je prépare le barreau et des concours.

Je travaille en parallèle de mes études depuis 5 ans. Mes parents sont trop « riches » de 700 euros pour me permettre de toucher une bourse et pas assez « riches » pour me venir en aide.
En déduisant mon loyer, l’assurance habitation, les frais de scolarité, les bouquins, et tout autre frais liés aux études ou de premières nécessités, il me reste 50 euros pour vivre. Je parle bien de nourriture, d’eau, de lessive, d’électricité.

Depuis le début de l’année, je mange un jour sur deux pour m’en sortir. Je ne pensais pas faire un crédit avant 5 ans mais je considère aujourd’hui que c’est une possibilité à envisager.

J’ai envie de réussir mes études, mon insertion professionnelle. Je ne me repose jamais sur mes lauriers et me débrouille depuis mes 17 ans toute seule sans demander un centime à mes parents.

Mais cette vie n’est plus tenable. Je suis en colère oui. Je trouve ça révoltant d’imaginer que des gens soient dans de pires conditions que mo,i alors que je trouve ça déjà dur à supporter.

La seule chose qui me fait tenir c’est de me dire que ce n’est que pour 2 ans dans le pire des cas.

Je suis en colère de voir que le gouvernement ne comprend pas, que les aides se font de plus en plus rares alors que nos impôts grandissent. Les aides régionales ou communales sont inexistantes alors que les étudiants sont votre avenir ! Je ne comprends pas cette attitude…

Sur le court terme, l’économie est une solution. Sur le long terme, l’éducation est notre bouée de sauvetage.

Alors oui je suis en colère et fatiguée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *