Les régions et la gestion de la solidarité durant les inondations du Sud Ouest

Nous avons posté sur twitter une critique sur le manque de gestion des régions Aquitaine et Midi Pyrénées durant les inondations du mois de Juin 2013.
En effet nous avons remarqué que Météo 65 avait fait un travail de mobilisation formidable avec sa page Facebook. Elle a ainsi pu faire venir plus d’une centaine de personnes sur le terrain dès les premiers jours pour déblayer en organisant des points de rendez vous, en communiquant sur le nom des structures qui allaient récupérer les dons… Des dizaines de posts, d’interactions avec les bénévoles qui voulaient aider…
Alors, lorsque l’on a vu la quasi inexistence d’action sur les pages des collectivités territoriales de la région Aquitaine et la région Midi Pyrénées notre sang n’a fait qu’un tour. Ah l’emportement de la jeunesse! Il faut dire que le premier weekend de crise le community manager animait sa communauté en faisant un petit jeu. Un peu dommage non?
Mais la critique est facile. Et surtout avec le temps une réflexion s’impose : les collectivités locales peuvent elles mobiliser des bénévoles alors qu’on les attend comme apporteurs de solutions?
Beaucoup de followers pourraient critiquer la région si elle donnait l’impression que son action se limite à mobiliser des bénévoles. Bien évidemment, les collectivités territoriales ont elles aussi géré cette crise. Les régions ont eu des actions mais elles n’ont pas utlisé leur outil facebook pour mobiliser les bénévoles. Des pages indépendantes l’ont fait et surtout l’avaient déja fait durant d’autres inondations. Et ce qu’il manquait ces jours là, ce n’était pas les employés des collectivités territoriales sur le terrain mais des centaines de petites mains supplémentaires. Les collectivité territoriales ne sont-elles pas au courant que des pages Facebook mobilisent des actions de mobilisation? Non!
Les collectivités territoriales abandonnent donc une partie de la communication sur Facebook à des pages indépendantes.
Encore une fois, après Nancy, Fréjus et aujourd’hui le Sud Ouest les pages Facebook indépendantes ont montré leur utilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *